Les 5 meilleurs logiciels gratuits pour ripper un CD

Les 5 meilleurs logiciels gratuits pour ripper un CD

Si vous avez une petite collection de CD que vous aimeriez pouvoir écouter plus simplement, il est temps de les convertir dans un format numérique dématérialisé. Découvrez dans cet article la sélection des 5 meilleurs logiciels gratuits pour ripper vos CD Audio.

Les ventes de CD déclinent progressivement pendant que les services de streaming comme DeezerSpotify, Tidal, Amazon Music, et d’autres encore, rencontrent un succès croissant. Le téléchargement sur les plateformes légales comme Amazon rencontre également un franc succès. Ces plateformes permettent de télécharger les MP3 directement sur votre PC ou votre Smartphone.

Néanmoins les CD ont encore de l’attrait. Le plaisir de choisir son CD, l’insérer dans le lecteur de sa petite installation audiophile, parcourir le livret proposé par l’artiste, prendre le temps d’écouter, sans zapper compulsivement, poser dans son canapé et se laisser embarquer.

Et puis rien de vous empêche d’avoir votre collection de CD, et d’avoir également une collection de musique dématérialisée.

A lire également : Un lecteur Audio Hi-Res à base de Raspberry Pi pour écouter sa musique dématérialisée

Vos CD peuvent être facilement convertis en fichiers grâce à un petit logiciel spécifique installé sur votre ordinateur. On appelle cela ripper un CD. Ripper un CD signifie en extraire le contenu.

Une fois vos CD convertis en fichiers vous pouvez centraliser votre nouvelle collection sur un NAS afin d’en profiter depuis n’importe quel PC ou n’importe quel Smartphone. Un NAS c’est en quelque sorte un gros disque dur partagé que vous mettez en réseau à votre domicile afin qu’il soit accessible par plusieurs personnes simultannément.

A lire également : Guide d’achat des NAS

Les 5 meilleurs logiciels gratuits pour ripper un CD

Cette sélection est inspirée d’autres sites influents (Lifehacker, How To Geek, …), ainsi que de mon expérience personnelle. Je n’écarte pas la possibilité qu’il y ait mieux, mais ces 5 là sont gratuits et font parfaitement le job: Extraire un CD, encoder à la volée dans des formats variés et paramétrables , gérer les ID3 tag et surtout RESTER SIMPLE A UTILISER. CDex est le seul à ne pas gérer le format FLAC, il gère un équivalent : le format APE. Toutefois en cas de difficulté pour ripper un CD particulier, il s’avérera être le petit sauveur car il gère parfaitement TOUS les lecteurs CD/DVD. Vous pouvez alors extraire en WAV un CD avec CDex et encoder en FLAC avec l’un des autres logiciel.

  1. Fairstars CD Ripper
  2. Exact Audio Copy (EAC)
  3. Fre:ac
  4. Free Rip Mp3
  5. CDex

Quelques conseils pour choisir un format d’encodage?

Les logiciels de rippage permettent de sélectionner le format cible le plus adapté à votre besoin. On appelle cela le format d’encodage.

Vous privilégierez le format FLAC pour sauvegarder / archiver vos CD sur un gros disque dur externe que vous conserverez précieusement. C’est un format sans pertes et sans compression qui vous permettra de régénérer un CD au cas où. La baisse des coûts des disques durs permet de stocker plusieurs milliers de CD sans compression sur un seul disque externe de 4TB pour un coût d’un peu plus de 100€.

Ce format est également parfait si vous faites de l’édition audio ou vidéo. Pour un résultat excellent il est préférable de travailler sur des fichiers sources sans compression. Si vous souhaitez par exemple extraire une partie d’une musique avec Audacity pour créer un sample travaillez en FLAC ou en WAV.

A lire également : Guide Multimédia : Tout savoir sur les fichiers FLAC

Privilégiez plutôt le format MP3 ou OGG pour créer une bibliothèque musicale nomade, que vous pourrez facilement utiliser pour une soirée, ou pour transférer sur votre smartphone. Plus votre musique sera compressée moins elle prendra de place sur votre disque dur, mais moins le son sera agréable à écouter. Attention donc à ne pas trop compresser, personnellement je ne vais pas en dessous de 320 kbps en mode CBR (échantillonnage constant) au risque de ressentir un certain manque de dynamique dans le résultat obtenu.

11 thoughts on “Les 5 meilleurs logiciels gratuits pour ripper un CD

  1. j’ai découvert des sources numériques Master 24b/96khz > CD 16b/44khz.

    Privilégiez le Ogg/Vorbis 320kb qui respecte mieux le spectre audio que le MP3 320kb et encodage tjs a taux Variable. Trop de mp3 sont encode en Constant BR.

    http://gillot55.free.fr/Articles/2015-11-06_Comparaison_FLAC_Vorbis_AAC-LC-HE_MP3.pdf

    Sinon le FLAC c’est mieux mais ça prend 4 a 5 x plus de place. :/
    Soit on perd du temps a encoder en Ogg 320
    Soit on s’achète une carte mémoire 128GB pour son lecteur mp3 (type Fiio X1 X3 X5).
    Certains lecteurs ont 2 slot sd !

  2. J’ai un lecteur réelle et un virtuel et Fairstars CD Ripper n’est pas foutu de détecter mon lecteur réelle… Aucun soucis avec Fre:ac, merci 🙂

  3. Mouai Bof pas forcément le plus intéressant. Je reste sur l’encodage MP3 PRO qui me satisfait pleinement. Effectivement pourquoi ne pas copier que du Flac mais bon c’est toujours pareil il faut la place…
    Le MP3 comme le MP3 PRO effectue un encodage à perte de donnée, des pertes acoustiques, mais c’est la compression acoustique fait par NERO qui est exceptionnel et donne de TRES TRES BON résulats.
    Ensuite il y aussi la qualité d’encodage qui permet d’être optimisé sous certaines versions de NERO et le Bitrate.
    Tout cela peut donner une plus ou moins bonne qualité, dans tous les cas on ne m’en a dit que du bien pour l’instant de ce que j’ai encodé en MP3 PRO.
    le MP3 PRO encode en MPG2 et non plus en MPG1, permet de gagner encore plus de place. Le MP3 PRO quand il est sorti était sensé battre le MP3 classique en qualité, de plus il est compatible avec les baladeurs.

  4. Je viens de tester à l’instant pour vérifier, FairStars CD Ripper est bien totalement gratuit et non bridé. Attention je parle bien du Ripper. FairStars propose d’autres produits eux payants.

    J’actualise le lien afin d’aller directement sur la page de téléchargement du Ripper plutôt que la page d’accueil et éviter ainsi de semer le doute.

  5. On est d’accord Carlos. Il n’y aurait que moi je n’aurais que du FLAC mais il n’est pas compatible avec tous les périphériques.

    Quand à mon choix du CBR 320 kpbs comme indiqué c’est mon choix personnel et c’est le mode de compression parmi tous les tests que j’ai pu effectuer, qui est le plus précis dans tous les scénarios (Hi-Fi / Enceinte d’écoutes de studio / Baladeur / PC) et pour tous les types d’albums (Album studio ET Live).

    Le VBR à 192 kpbs me parait juste, il faut en tout cas penser à activer le JOIN STEREO afin d’éviter une sensation de son FLAT. En VBR j’aurais plutôt tablé sur du 250 kbps.

    J’ai été souvent déçu par le VBR et je l’ai abandonné, notamment sur des LIVE ou j’ai une sensation de coupure entres les chansons à cause de l’algorithme qui traduit une transition sans son par un silence. Un peu comme la téléphonie sur IP ou quand personne ne parle on pense que la ligne a été coupée.

  6. Donc, pour une écoute « récréative », n’importe quel format majeur (mp3, AAC etc) aux alentours de 192 kbps suffit amplement (à moins d’avoir une oreille de chauve-souris), et pour du stockage, le FLAC… ceci-dit, avec des disques-durs/clés USB/cartes-mémoire toujours plus gros, le FLAC pourrait finir par se suffire à lui-même (sur mon PC, je ne prends plus que ça) 😉

  7. Compresser en mp3 CBR 320 Kbps ne sert à rien si ce n’est perdre de la place, le VBR compresse plus « intelligemment » (et aujourd’hui, tous les appareils sont compatibles), et, de plus, il est quasiment impossible de faire une différence à l’oreille au-delà de 200 Kbps (au-delà de ce seuil, on parle de gens qui ont une oreille exceptionnellement exceptionnelle, et exceptionnellement rares).

Laissez un commentaire