vCenter Server Appliance – Oui ! Mais…

A l’occasion de la sortie de vSphere 5 en août 2011, VMware à proposé de décliner vCenter Server en 2 versions : La version vCenter Server traditionnelle, qui s’installe sur un serveur Windows virtuel ou physique, et la version vCenter Server Virtual Appliance (vCSA) qui est, comme vous l’aurez compris, une machine virtuelle pré-installée sous Linux. C’est sur cette dernière que je souhaite m’arrêter dans cet article.

Au premier abord vCSA s’est avéré être une véritable opportunité. En effet il n’y aura plus à payer et à maintenir une distribution Windows dédiée à vCenter Server et le déploiement de la solution prendra quelques minutes seulement.

Je me suis donc lancé dans la mise en oeuvre de vCSA:

  • Déploiement de l’Appliance très rapide depuis mon vCenter
  • Démarrage de la VM
  • Lancement de la console vCSA sur laquelle apparaît un menu, quelques instructions et l’adresse IP actuellement attribuée par le DHCP
  • J’ai alors tout de suite paramétré une IP Fixe depuis le menu Configure Network, et les bons paramètres régionaux depuis le menu Set Timezone. A noter que le compte et mot de passe par défaut est root / vmware
  • J’ai ensuite suivi les instructions affichées à l’écran à savoir :
    • me connecter à l’interface WEB d’administration
    • accepter les termes de la licence
    • choisir un type de base de donnée. 2 choix possible, la base intégrée dans la distributio, basée sur un DB2 Light de IBM ou une base externe Oracle. N’ayant pas de serveur Oracle sous la main j’ai opté pour la base DB2.
    • et enfin démarrer le vCenter.
  • Une fois le vCenter démarré, j’ai pu m’y connecter depuis mon client vSphere Client 5.0 fraîchement installé.

Je n’ai eu aucun problème particulier et la mise en oeuvre a tenu ses promesses, simple et rapide. J’ai pu migrer tout l’inventaire de mon ancien vCenter Server grâce au script de migration InventorySnapshot proposé par le VMware Labs et m’évitant ainsi tout le paramétrage manuel !

Mais quelques jours après cette migration j’ai réalisé qu’il y avait quelques limitations, j’ai donc bien étudié la documentation et j’ai tout de suite déchanté ! La version vCSA ne reprend pas toutes les fonctionnalité de la version classique! Voici la liste des différences:

  • Update Manager n’est pas implémenté sur l’appliance : Cela signifie qu’il faut toujours un serveur Windows sur lequel installer Update Manager.
  • Pas de Linked-Mode: Il est donc impossible de lier les vCenter entres eux afin de tout manager depuis la même console.
  • Pas de support VSA (vSphere Storage Appliance)
  • le mode Embedded Database n’est supporté que pour 5 hôtes et  50 VMs
  • Seul Oracle est proposé en tant que base externe: Ça je m’en étais aperçu à l’installation
  • Pas de support de vCenter Heartbeat

 

Extrait du document What’s new in VMware vCenter 5.0

The VMware vCenter Server Appliance requires a database to store all its required information. The VMware
VCSA is packaged with an embedded database that supports up to five hosts and 50 virtual machines. When
deploying VMware VCSA in larger environments, it supports connecting to an external Oracle database.
Configured with an external database, it can support 300 hosts and 3,000 64-bit virtual machines. These host
requirement limits are consistent with VMware vCenter Server.

Je considère malgré tout ces défauts que vCSA est une bonne initiative de la part de VMware. Cela conviendra parfaitement et dès à présent à  la majorité des petites infrastructures et VMware va très certainement améliorer vCSA au fil des mises à jour.

 

1 commentaire sur “vCenter Server Appliance – Oui ! Mais…”

  1. le vcenter appliance refuse le mot de passe par défaut or je ne me rappelle pas l’avoir changer. please aidez moi

Laisser un commentaire