5 commandes Linux à ne surtout pas exécuter

Personnellement j’adore les articles techniques qui décrivent des trucs à ne surtout pas faire, c’est souvent très instructif. Problème ça donne terriblement envie d’essayer. Je vous propose de découvrir 5 commandes Linux à ne surtout pas exécuter sous peine de purement et simplement détruire le système sur lequel elles sont exécutées. Si toutefois vous êtes un peu curieux n’hésitez surtout pas à les tester sur une machine virtuelle de test.

5 commandes Linux à ne surtout pas exécuter

1 – Suppression de données récursive

Toutes les fichiers et répertoires du disque dur sont supprimés depuis le répertoire racine /

Le meilleur VPN au monde
rm -rf /

2. Fork Bomb

Une petite Fork Bomb en bash pour un déni de service en bonne et due forme. Il y a même le t-shirt qui va avec !

:(){ :|: & };:

3. Tout déplacer vers nulle part …

Tous les fichiers et répertoires sont déplacés null, c’est à dire vers nulle part …

mv ~ /dev/null

 4. Format du disque dur

Formatage du disque dur principal, ça vous tente?

mkfs.ext3 /dev/sda

5. Sortie d’une commande sur le disque dur

Le résultat d’une commande est envoyé sur le disque dur avec une belle corruption du disque en perspective.

any-command > /dev/sda

Je laisse la primeur du détail des explications de chacune de ces commandes au site MakeTechEasier dans son article 5 Deadly Linux Commands You Should Never Run.

1 commentaire sur “5 commandes Linux à ne surtout pas exécuter”

Laisser un commentaire