Les 4 meilleurs sites de téléchargement de Torrent 2017

Découvrez dans cet article les 4 meilleurs sites de téléchargement de Torrent utilisés par les pirates pour télécharger des films, séries, musiques, jeux vidéos, logiciels. Je vous présente également un tutoriel qui décrit comment procèdent les pirates pour télécharger. Vous verrez ce n’est pas compliqué, et on comprend aisement pourquoi 14 millions de français téléchargent illégalement

Avant de commencer !

Cet article référence les meilleurs sites de téléchargement de Torrent. Ces sites proposent principalement du contenu protégé par le droit d’auteur. Le téléchargement de ce type de contenu est interdit par la loi, même au titre de la copie privée. Car la source n’est pas considéré comme licite.

Nous déclinons toute responsabilité sur l’usage que vous pourriez faire des techniques présentées dans cet article. Vous devez toujours vous assurer que l’oeuvre que vous téléchargez est libre de droit. Et dans le cas contraire vous devez vous tourner vers l’offre légale disponible en France.

Si vous vous demandez comment les pirates font pour télécharger sans se faire repérer par leur fournisseur d’accès Internet et Hadopi c’est très simple. Soit ils utilisent une Seedbox, je vous invite à consulter un tutoriel complet sur la mise en oeuvre d’une Seedbox. Soit beaucoup plus simple, ils utilisent un VPN, un petit logiciel que l’on installe sur son PC qui va masquer votre activité Internet en 1 seul clic. J’ai réalisé un comparatif des meilleurs VPN pour le téléchargement de Torrent si vous êtes curieux. Les 2 premiers du classement étant ExpressVPN et NordVPN. Le choix est varié en VPN mais ceux là offrent une excellente bande passante et disposent de beaucoup de serveurs dans de nombreux pays.

Les 4 meilleurs sites de téléchargement de Torrent en 2017

Les 4 meilleurs sites de téléchargement de Torrent en 2017

NexTorrent est un excellent tracker public

  1. Elite Tracker[Tracker Privé] – Un excellent tracker privé français à la sauce T411 bien fourni en contenu. Beaucoup de contenu en HD / BR, de quoi ravir les possesseurs de TV grand écran. Tracker privé oblige, l’inscription est obligatoire et vous devrez partager vos téléchargements pour ne pas être banni du site.
  2. T411 – [Tracker Privé] – T411 est une véritable mine d’or toutefois comme pour Elite Tracker il faut jouer le jeu et partager suffisamment pour pouvoir continuer de télécharger. Il faut laisser le client Torrent tourner pour d’autres utilisateurs puissent profiter du contenu. L’objectif étant de garder un ratio Download / Upload conforme à la réglementation de T411.
  3. NexTorrent [Tracker Public] – Anciennement Ultimate Torrent, NexTorrent est un excellent site de Torrent français. Beaucoup de contenu de qualité pour les adeptes du HD.
  4. Smartorrent – [Tracker Public] – Encore un autre excellent site de Torrent francophone avec plein de contenu en tout genre, films, séries, logiciels, jeux PC et consoles, et le tout sans limite de téléchargement comme tout bon tracker public qui se respecte.
  5. Cpasbien – [Tracker Public] – Un petit site de téléchargement de Torrent francophone généraliste, très populaire, convivial, et très bien présenté, sur lequel on peut trouver les dernières nouveautés du moment dès la page d’accueil. Il n’y a aucune limite de téléchargement avec Cpasbien qui s’appuie sur des trackers publics. Les publicités du site sont par contre un peu intrusives, mais un bloqueur de pubs fait l’affaire.

Tracker Privé ou Tracker Public ?

Les trackers publics sont ouverts à tous et il n’y a pas de restriction de téléchargement. A bien y regarder on voit les mêmes contenus que sur les trackers privés.

Les trackers privés sont plus « communautaires ». Il faut s’inscrire ou se faire inviter sur le site en question. Il y a quelques règles assez contraignantes à respecter. Par exemple le pirate en herbe doit maintenir un ratio Download / Upload suffisamment important sous peine d’être banni du site. Pour cela il est conseillé d’installer une Seedbox, un serveur situé chez un hébergeur qui télécharge et partage des Torrents en 24/7 avec un débit important. Ainsi le ratio est certain d’être élevé. Bon à part pour l’esprit communautaire, autant aller sur les trackers publics.

Comment effectuer un téléchargement en BitTorrent ?

Le BitTorrent est un protocole de partage de fichiers qui repose sur l’échange mutuel avec d’autres internautes. Ainsi lorsqu’un pirate télécharge un film en BitTorrent il récupère en réalité des petits bouts du film sur les ordinateurs d’autres internautes.

Pour effectuer un téléchargement en BitTorrent il faut avant de démarrer :

  1. Souscrire à un bon abonnement VPN et installer le client VPN associé afin de rendre anonyme sa connexion Internet. En effet le protocole BitTorrent est surveillé par la commission Hadopi, donc le pirate qui n’utilise pas de VPN recevra un petit courrier d’avertissement.
  2. Installer un client Torrent sur son ordinateur. C’est un petit logiciel gratuit permettant de gérer le téléchargement en BitTorrent. Il en existe pleins que j’ai référencé dans une liste des 9 meilleurs clients Torrent.

Ensuite pour télécharger c’est très simple :

  1. Il faut tout d’abord démarrer le client VPN. Puis le connecter sur un serveur situé dans un pays sans trop censure Internet (Un pays d’Afrique, un pays d’Europe de l’Est, en Russie, en Amérique du Sud, …). Une fois connecté, le flux est parfaitement chiffré. Le fournisseur internet et la commission Hadopi ne voient plus rien.
  2. Il faut ensuite aller sur l’un des 5 sites proposés dans cet article. Choisir un contenu et télécharger le fichier .torrent correspondant. Un fichier Torrent est un petit fichier de quelques kilos-octets qui porte l’extension .torrent. Il permet d’identifier le média que le pirate souhaite télécharger.
  3. En double cliquant sur ce fichier .torrent il va se lancer dans le client Torrent et le téléchargement va démarrer.

Je vous propose de consulter l’article comment télécharger un Torrent pour une démonstration en image plus détaillée si vous voulez en savoir plus.

Cet article a été publié pour la première fois sur SysKB [syskb.com].