DJI Osmo Mobile 2 – Pour filmer comme un Pro avec son Smartphone

Je tenais à vous présenter aujourd’hui un appareil permettant aux vidéastes en herbe que nous pouvons être de filmer avec son smartphone à la manière des Pros. C’est à dire de pouvoir réaliser des vidéos qui ne tremblent pas, sans mouvements brusques, fluides (smooth), pur faire des plans comme au cinéma. Cet appareil, que l’on appelle communément une nacelle ou un Gimbal, est un stabilisateur à 3 axes capable d’absorber les mouvements parasites lorsque vous filmez, même lorsque vous êtes entrain de courir. C’est assez bluffant.

Voilà à quoi ressemble le Gimbal Osmo Mobile 2

Le contexte ?

Pour resituer un peu le contexte cela fait des années que je fais de temps à autres des petites vidéos avec mon Smartphone : Les enfants à vélo, les enfants à la plage, les enfants courent dans les bois, en veux-tu en voilà. Il faut dire que le rendu du Smartphone, sans égaler celui d’un vrai boîtier, est vraiment plus que correct pour peu que vous possédiez un bon smartphone. Ensuite je range tout ça dans un répertoire et je ne les regarde plus jamais. Fin de l’histoire ?

Non pas tout à fait car l’année dernière une occasion m’a amené à monter une petite vidéo des enfants justement, c’était assez nouveau pour moi et j’ai vraiment pris du plaisir à le faire. Ce qui est surtout plaisant c’est de voir ses enfants scotchés devant la vidéo et en redemander. Alors forcément j’ai voulu remettre ça et j’ai donc commencé par légèrement améliorer mon équipement :

  • Un logiciel de montage. J’ai d’abord testé Adobe Première Pro mais il coûte 35 EUR par mois et c’est une véritable usine à gaz. J’ai cherché une alternative plus adaptée à mes besoins et jeté mon dévolu sur MAGIX Deluxe Premium. Il est simple à utiliser et j’arrive à tout faire sans aucune prise de tête. Il me permet de monter du 1080p avec un ultraportable en Core i5 et 4 GB de RAM. Mais je vais malgré tout devoir faire évoluer mon PC pour pouvoir monter du 4K.
  • Un filtre ND variable 2 à 32 pour mon Hybride afin de pouvoir faire de joli flous d’arrière-plan lorsqu’il y a du soleil. Sans filtre ND vous êtes obligé de fermer votre ouverture pour éviter de cramer la vidéo et adieu le flou d’arrière plan tant recherché.
  • Un Trépied GorillaPod 3K pour mon Hybride, mon Smartphone grâce à la pince Manfrotto MCLAMP, mais aussi le stabilisateur du présent article.
  • Un autre Mini-Trépied de table Manfrotto Pixi pour mon Hybride et mon Smartphone, celui là rentre dans la poche de mon blouson.
  • Un micro cravate RODE SmartLavPlus qui se branche sur le Smartphone mais aussi sur mon Zoom H5 (un enregistreur numérique nomade vraiment génial que j’utilise pour la musique).
  • Et enfin quelques cartes Micro SD suffisamment rapides pour enregistrer de la 4K. Il faut pour cela acheter des cartes avec l’indication V30 dessus. Les Sandisk Extreme 64 Go estampillées V30 sont à seulement 25 EUR, c’est de loin le meilleur rapport capacité / prix / qualité que j’ai trouvé.

Avec ce matériel je peux faire pas mal de plans, surtout des plans fixes, mais il me manquait un moyen de faire des plans plus smooth, plus typés cinéma. C’est alors que j’ai découvert les stabilisateurs et notamment le DJI Osmo Mobile 2.

Le DJI Osmo Mobile 2

Si vous avez suivi l’actualité vous avez certainement vu l’euphorie qu’il y avait autour du DJI Osmo Pocket. C’est un petit appareil 2 en 1 qui intègre à la fois la caméra et un stabilisateur à 3 axes. J’ai vraiment été bluffé par le concept qui est unique en son genre. Tous les sites spécialisés en parlent et je pense qu’il va faire un carton. Mais il coûte 359 EUR, ce qui est trop cher à mon goût sachant que j’ai déjà de quoi filmer au moins aussi bien avec mon smartphone et beaucoup mieux avec mon appareil photo hybride.

Le DJI Osmo Pocket est parfait si vous n’avez encore rien pour filmer !

Ce qui m’a vraiment intéressé c’est la partie stabilisation gyroscopique à 3 axes. J’ai tout de suite cherché si ça existait pour les Smartphones et pour les appareils photos Reflex ou Hybride.

Mais de quelle planète je viens moi. Evidemment que ça existe !

Pour les appareils photos Hybrides ou Reflex les DJI Ronin M (900 EUR), le DJI Ronin S (700 EUR) ou encore le Zhiyun Crane 2 (700 EUR) sont la norme. Clairement hors budget pour moi et de toute façon beaucoup trop encombrant.

Le DJI Ronin M pour les Reflex

Pour les Smartphones le Must Have c’est le DJI Osmo Mobile 2 qui est proposé à environ 149 EUR. Vous l’aurez compris je me le suis offert pour Noël.

Le DJI Osmo Mobile 2 pour votre Smartphone

Le DJI Osmo Mobile 2 n’intègre donc pas de caméra, c’est un
Gimbal spécialement conçu pour accueillir votre smartphone en mode Portrait ou en mode Paysage, c’est selon vos préférences.

Voici quelques images du déballage produit :

Une fois bien chargé le Gimbal offre une autonomie de 15 heures annoncées mais à priori je suis plus dans les 12 ou 13 heures, ce qui est déjà impressionnant.

Bonne nouvelle, le Gimbal fait office de Powerbank pour votre Smartphone. Je me demandais pourquoi au début mais c’est en constatant à quel point l’application optionnelle DJI Go (elle permet d’interagir avec le Gimbal) pompait de la batterie que j’ai compris l’intérêt. Je reviendrai sur DJI Go un peu plus loin !

Une fois le DJI Osmo Mobile 2 chargé vous pouvez utiliser votre Gimbal. Il faut commencer par installer votre Smartphone dessus. J’avais lu dans des critiques que certains galéraient, très franchement ça m’a pris 3 minutes la première fois et maintenant en 30 secondes c’est plié. Il suffit de faire en sorte que le Smartphone soit en équilibre (faites au mieux) en ajustant la position du bras de maintien. Ensuite resserrez bien et c’est prêt. La vidéo explique cela très bien.

Restez ensuite appuyé sur le bouton M pour démarrer le Gimbal. Il est alors immédiatement opérationnel et totalement autonome. Le bouton M vous permet également de switcher entre les 2 modes d’utilisations principaux : Follow Mode ou Free Mode :

  • Le mode Follow vous permet de filmer une scène sans bouger même si vous vous amuser à déplacer votre poignet de gauche à droite ou d’avant en arrière.
  • Le mode Free permet de réaliser des déplacements smooth, multidirectionnels, en fonction de vos mouvements de poignée (rotation et inclinaisons). C’est le mode le plus impressionnant à utiliser.

Ces 2 modes sont excellemment bien présentés dans cette petite vidéo, attention vous risquez de craquer pour le DJI Osmo Mobile 2 juste après ça!

Il est également possible d’installer l’application optionnelle DJI Go afin d’accéder à d’autres fonctions comme :

  • Active Track pour suivre automatiquement un sujet. Parfait pour une interview ou pour vloguer
  • Différents types de Timelapse (Timelapse, Timelapse en mouvement, Hyperlapse), attention c’est ça qui tue la batterie de votre smartphone.
  • Le contrôle du zoom depuis le Gimbal, même si je préfère être en mouvement et donc me rapprocher du sujet.
  • Et faire différents types de Panorama. Je trouve cette fonction géniale! Tenez fermement votre Gimbal ou mieux placez-le sur un Trépied et lancez une prise de panorama. Votre Gimbal va alors se mettre à exercer une petite chorégraphie et réaliser plusieurs prises qu’il va ensuite assembler. C’est assez bluffant et le résultat est top, même à main levée.
Exemple d’un Panorama 180° que j’ai réalisé à la Galerie de l’évolution, sans Trépied, juste en maintenant fermement le Gimble sur la rambarde.

Mais j’insiste bien vous pouvez utiliser votre Gimbal avec votre application Caméra habituelle ou une application plus sophistiquée comme Open Camera, FiLMic Pro (payant) ou encore Cinema FV-5 (payant). Ces applications permettent notamment un meilleur contrôle des paramètres d’exposition et de focale de votre appareil.

Conclusion

Les Smartphones permettent aujourd’hui de réaliser des plans de bonne qualité et permettent de s’affranchir d’une caméra plus sophistiquée dans de nombreuses circonstances.

Toutefois la taille réduite du Smartphone et son poids très (trop) léger rend difficile sa prise en main lorsque l’on film. On ne sait plus ou mettre les doigts, on risque de le lâcher, les tremblements sont amplifiés et le maintien de la ligne d’horizon lorsque l’on tente un petit travelling relève de l’impossible.

Ceci explique d’ailleurs pourquoi une majorité d’utilisateur filment en mode Portrait plutôt qu’en mode Paysage.

L’utilisation d’un stabilisateur à 3 axes, comme le
DJI Osmo Mobile 2 présenté dans cet article, permet de s’affranchir de toutes ces contraintes.

Les plus novices d’entres vous auront alors le plaisir de pouvoir réaliser des petites vidéos, brut de fonderie, qu’ils auront plaisir à regarder par la suite sans risquer l’épilepsie.

Pour les plus passionnés le stabilisateur est l’ingrédient complémentaire indispensable qui vous permettra de varier les plans et vous offrir de nouvelles perspectives de montage.

Laisser un commentaire