Google annonce le déploiement en accès public de la version bêta de Bard, son nouvel outil concurrent de ChatGPT

Devez-vous vraiment installer un VPN sur votre ordinateur ou votre smartphone?

Si vous téléchargez des films illégalement, si vous voulez surfer sur Internet de façon anonyme sans que le gouvernement, votre FAI ou votre employeur soit au courant ... OUI installer un VPN est définitivement une bonne idée.

Installer un VPN consiste à chiffrer toutes vos communications vers Internet. Ce n'est plus votre ordinateur qui est exposé sur Internet mais votre fournisseur de VPN.

Anonymat NordVPN

Google a enfin sorti son propre robot conversationnel, Bard, en accès public ! L’objectif est clair : améliorer la qualité de ses réponses en échangeant avec les utilisateurs. C’est un effort évident pour concurrencer ChatGPT, développé par OpenAI en collaboration avec Microsoft, qui a débordé Bard depuis sa sortie en novembre dernier.

Initialement réservé aux testeurs de confiance, Bard a finalement été ouvert au grand public, mais avec un accès limité et une liste d’attente. Malheureusement, pour le moment, seuls les résidents des États-Unis et du Royaume-Uni ont la chance de pouvoir s’inscrire sur la liste d’attente.

Je me suis inscrit sur la liste d’attente me connectant aux US via mon VPN 😉

Il n’y a plus qu’à patienter, je devrais rapidement recevoir un mail de confirmation.

Bard, le nouvel outil conversationnel de Google, a une interface distincte de son moteur de recherche principal. Les utilisateurs peuvent poser des questions dans une zone de texte spécifique sur le site web de Bard. Les vice-présidents de Google, Sissie Hsiao et Eli Collins, ont annoncé sur un blog que l’objectif principal est de recevoir des commentaires de la part d’un plus grand nombre d’utilisateurs pour améliorer l’outil.

Le modèle de langage de Bard, connu sous le nom de LLM, s’améliore avec l’utilisation et les données collectées. En se nourrissant de conversations écrites et de données, l’algorithme de LLM peut répondre avec plus de précision aux questions des utilisateurs. LaMDA, un modèle de langage de conversation conçu par Google, est utilisé pour alimenter Bard en données.

Bien que les LLM ne soient pas infaillibles et puissent parfois fournir des informations inexactes, Google a mis en place des “garde-fous” pour empêcher les réponses inexactes ou inappropriées. Les limites de longueur des conversations entre Bard et les utilisateurs font partie des mesures de sécurité prises par Google pour contrôler les conversations.

Lors d’une interview avec le New York Times, Sissie Hsiao et Eli Collins ont avoué que Google n’avait pas encore décidé comment faire de l’argent avec Bard, ni quelle serait la stratégie de monétisation pour cet outil conversationnel.

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour révoquer votre décision.