SAN ou NAS – Quelle est la différence?

Nous allons voir dans cet articles quelles sont les différences entre les solution de stockage SAN et NAS.

SAN ou NAS - Quelle est la différence?

SAN

Le SAN, Storage Area Network, est un réseau haute disponibilité dédié au stockage composé de 2 éléments principaux:

  • Des commutateurs ou switches dédiés. Le réseau de commutateurs constitue une Fabric.
  • Un système de stockage généralement équipé de deux contrôleurs et de tiroirs de disques (Enclosures)

SAN

Un SAN doit être résiliant à la panne, ainsi les composants sont redondés:

  • deux commutateurs FC ou iSCSI
  • deux contrôleurs et leur alimentation
  • des grappes de disques sécurisé via les technologies RAID

L’accès à un SAN se fait traditionnellement selon le protocole FC, un protocole sans perte (loosless), permettant d’atteindre des débits de 2 à 20GB/s. Pour accéder au SAN, un client (Serveur, Bandothèque, Blade Center, …) devra obligatoirement être équipé d’une carte HBA (Host Bus Adapter) spéciale. Une fois connecté le volume de donnée du SAN est présenté au client comme un nouveau disque dur local (nouvelle lettre qui apparaît dans Windows comme lorsque vous ajoutez une clé USB). C’est ce qui différencie concrètement le SAN du NAS : la façon d’accéder aux données.

Afin de rendre le SAN financièrement plus accessible, les fabricants proposent également des configurations basées sur le protocole iSCSI en lieu et place du protocole FC. Le protocole iSCSI est encapsulé dans les trames TCP/IP. Il s’intègre alors tout naturellement au réseau Ethernet existant sans investir massivement dans des switchs FC et des cartes HBA très coûteuses.  Les clients accèdent au SAN par l’intermédiaire d’un simple pilote iSCSI.

Même si les baies de stockage basées sur du iSCSI n’ont aujourd’hui plus grand chose à envier au FC (au grand dam des fabricants …), une mauvaise implémentation peut rapidement se traduire par une dégradation des performances.

Depuis quelques années un autre protocole fait parler de lui, le FCoE (Fiber Channel Over Ethernet). Tout est dit dans le nom, tout comme le iSCSI, avec FCoE, le protocle FC s’invite sur le réseau Ethernet, mais avec une très grosse différence : Il n’est pas encapsulé dans des trames TCP/IP ! C’est toujours ça de gagné non 😉 ! Par contre il nécessite l’acquisition de cartes Ethernet spécifiques (Adaptateurs CNA) et de switchs FCoE très coûteux.

Le SAN propose des fonctionnalités plus ingénieuses les unes que les autres :

Le meilleur VPN au monde
  • Il est possible de cloner un volume de plusieurs térabits en un instant : Le SNAPSHOT
  • Un volume peut être copié localement ou vers un autre SAN : La COPIE
  • Un volume peut être répliqué en mode synchrone ou en asynchrone vers une autre baie : La REPLICATION
  • La possibilité également d’écrire simultanément sur 2 volumes distants de plusieurs dizaines de km et en présenter qu’un au client (grâce à la virtualisation de stockage) : Le GEOCLUSTER ou METROCLUSTER
  • Les données d’un SAN peuvent être positionnées automatiquement sur des disques performants si elles sont fortement sollicités ou des disques capacitifs à bas coûts si elles sont dormantes : Le TIERING
  • La possibilité de présenter à un système plus de disque que réellement installé : Le THIN PROVISIONNING

Le SAN permet la mise en oeuvre d’architectures très complexes. Par exemple imaginez une entreprise souhaitant dans le cadre de son plan de reprise d’activité (PRA) que son système d’information soit dupliqué sur un site de secours afin de palier à un sinistre du site principal? Et que pour couronner le tout cette bascule soit transparente pour l’utilisateur final ! Grâce aux technologies portées par les SAN c’est bel et bien possible, bien que très couteux.

NAS

Le NAS, Network Attached Storage, est un système préconfiguré pour la fourniture d’un service de fichiers pouvant être mis à disposition de clients hétérogènes.

Directement connecté au réseau Ethernet, on le trouve sous différentes formes :

  • Boitier autonome (Appliance),
  • Serveur prépackagé contenant les disques et un système d’exploitation,
  • Tête NAS (Dans ce cas spécifique, le NAS est branché d’un côté sur le réseau Ethernet et de l’autre à un SAN en charge de délivrer la surface disque).

Contrairement au SAN sur lequel sera connecté des serveurs nécessitant de très hautes performances d’accès au système de stockage,  le NAS s’adresse à une plus grande palette de clients à travers une panoplie de protocoles disponibles:

  • CIFS (SMB)
  • NFS
  • FTP
  • iSCSI

Ces protocoles ne nécessitent pas l’ajout de matériel additionnel sur les clients. Qu’ils soient sous Windows, Apple, Linux, Unix, AIX, … ils pourront accéder nativement au NAS.

Un NAS se configure et se gère généralement depuis une interface WEB depuis laquelle sera proposée, pour les plus complets, un système de gestion des accès, de gestion de quotas, de sauvegarde automatisée, de réplication, etc …

Contrairement au SAN, réservé aux entreprises, le NAS a naturellement trouvé sa place chez les particuliers. Il permet en effet de disposer d’un espace de stockage partagé et sécurisé à domicile pour stocker tous ses médias et autres documents. Ces derniers sont alors accessibles depuis n’importe quel appareil (PC, Smartphone, TV, Box, Chaîne Hi-Fi) et de n’importe où). C’est la marque Synology qui a su démocratiser le NAS chez les particluiers en proposants des petits NAS à 2 baies à un prix très abordable.

Pour conclure

J’espère que vous avez mieux saisi les différences qu’il y a entre SAN et NAS. Le SAN permet de présenter du stockage à des serveurs via un réseau dédié. Le NAS permet quand à lui de disposer d’un système de fichiers accessible depuis n’importe quel appareil équipé d’un protocole compatible. Si le SAN se destine uniquement à un usage professionnel, le NAS a su trouver une place de choix au sein des foyers. Il permet en effet de centraliser toutes les données d’un foyer, et donc de les rendre plus facilement accessibles et plus facile à sauvegarder. J’ai rédigé un article pour vous aider à bien choisir votre NAS si vous êtes intéressé.

3 commentaires sur “SAN ou NAS – Quelle est la différence?”

Laisser un commentaire