TomTom Runner Cardio : Enfin une montre Cardio sans ceinture

Courir c’est bien, mais courir intelligemment c’est mieux. Courir intelligemment consiste non seulement à connaître ses limites mais aussi à adapter son entrainement à ses objectifs. Pour cela vous avez besoin de 3 informations essentielles: Vos pulsations cardiaques, votre cadence / vitesse et la distance parcourue. Rien de plus simple avec une montre équipé d’un Cardio et GPS.

Mais ces montres ont un inconvénient important : Elles nécessitent de vous équiper d’une ceinture pectorale pour la mesure de vos pulsations cardiaques. Entre la ceinture qui glisse pendant la course ou celle qui n’est pas assez humide pour capter vos pulsations, c’est rapidement pénible.

Enfin une montre Cardio sans ceinture !

Bonne nouvelle la TomTom Runner Cardio intègre le capteur directement dans la montre en s’appuyant sur un capteur optique visible par les deux petites lumières vertes au dos de la montre lorsque le capteur est activée. L’efficacité de ce capteur est redoutable, et c’est bien plus efficace que la ceinture. Toutefois la montre doit être correctement ajustée à votre poignée afin que le caoutchouc du bracelet épouse correctement votre peau. Pour faire simple l’ennemi de ce capteur c’est la lumière extérieure.

TomTom Runner Cardio : Enfin une montre Cardio sans ceinture

La TomTom Runner Cardio est Multi-Sport. Vous pouvez choisir entre la course à pied, le vélo, la piscine ou encore le tapis de course en salle. Selon le mode vous avez accès à des réglages spécifiques.

En mode Course à pied la montre propose toutes les fonctions du genre, courbe d’effort en temps réel, zone de travail, pourcentage de réalisation de votre objectif, fréquence cardiaque, distance parcourue, calories dépensées, etc … J’aime bien aussi la possibilité de « marquer des tours« . Vous pouvez le faire manuellement en tapotant l’écran, très utile pour étudier votre effort sur un passage particulier de votre course. Vous pouvez évidemment le faire automatique en définissant une distance ou un temps, très pratique pour travailler en mode fractionnés.

Fonctionnalité géniale également, la possibilité de faire la course contre vous même, la montre vous indique alors en temps réel si vous êtes en avance ou en retard sur un parcours que vous auriez déjà pratiqué auparavant. Ce mode vous permet de vous surpasser, de trouver la petite motivation qui vous fera grappiller quelques mètres à chaque course.

IMG_1443[1]

En mode Piscine vous pourrez régler la longueur de la piscine afin que la montre établisse des statistiques sur la base de vos longueurs.

IMG_1276_thumb[1]

En Mode Vélo, qui s’appuie sur l’utilisation d’un capteur optionnel placé sur la roue pour mesurer précisément votre parcours, vous devez régler la taille de la roue et le tour est joué, la distance calculée sera plus précise que le GPS notamment si vous avalez de la côte.

IMG_12581[1]

Le meilleur VPN au monde

L’application pour smartphone vous permettra d’accéder aux informations de votre course, la connectivité est Bluetooth.

IMG_1610_thumb[1]

De la même manière vous pourrez analyser vos courses depuis votre ordinateur et tout enregistrer sur TomTom MySport. Regardez cette capture pour constater la richesse des informations proposées.

image16[1]

Toute une panoplie de graphiques sont à votre disposition pour analyser votre parcours : Cadence, Dénivelé, Rythme Cardiaque.

image18[1]

Autre information importante, sur l’image ci dessous, le temps passé dans les différentes zones de travail. A noter que celle-ci dépendent des informations que vous aurez rentrées à l’initialisation de la montre. Selon votre age et votre poids, les seuils limites de ces zones diffèrent.

Si par exemple vous souhaitez améliorer votre capacité respiratoire (VO2MAX) vous allez pratiquer des séances de fractionnés. Ces séances, très intenses au niveau cardiaque, consistent à travailler dans une zone de fréquence élevée. La TomTom Runner Cardio vous indique en temps réel votre dans quelle zone vous êtes afin d’adopter le rythme de course parfait et de réussir votre séance.

A l’inverse pour travailler votre endurance il faudra travailler à une vitesse légèrement supérieure à votre vitesse marathon, ni trop, ni pas assez. Courir en dessous de la vitesse marathon n’aura que peut de bénéfice à part prendre l’air quelques heures et évacuer vos toxines …

C’est tout l’intérêt de ces zones, travailler dans la zone adaptée à vos objectifs.

image21[1]

Voici une jolie courbe d’une séance intensive de fractionnée. Le coureur a pris soin ici de ne pas dépasser 180 / 185 pulsations par minutes. La limite à ne pas dépasser en fractionnée se calcul à la grosse maille en faisant le calcul suivant: 220 – AGE DE LA PERSONNE. Toutes les zones de travail sont établies à partie de cette fréquence maximale.

On peut ainsi en déduire que la personne qui a réalisée ce fractionné a aux alentours de 35 ans.

image_thumb9[1]

Si la TomTom Runner Cardio vous plait, c’est ici pour en savoir plus.

@+

Laisser un commentaire