Il était une fois un opérateur sans réseau #Freemobile

Je partageais récemment mon amère expérience sur le réseau Free Mobile. Depuis, ne m’en voulez pas trop, j’ai la fâcheuse tendance à prendre du plaisir lorsque je lis des critiques sur Free Mobile. Récemment j’ai même voulu résilier mon abonnement Freebox tellement j’étais agacé d’avoir été pris pour un idiot avec le forfait Free Mobile en carton. Et vous n’allez pas y croire, une journée après avoir simplement généré le formulaire de résiliation, le service client m’a appelé pour me proposer l’abonnement à 30 EUR au lieu de 37 EUR … bon allez OK, j’ai été faible sur ce coup, encore obligé de supporter un YouTube au ralenti … mais je m’engage à changer d’opérateur ADSL d’ici quelques mois. Je ne sais d’ailleurs pas encore quel opérateur choisir. J’ai choisis B&You pour le mobile et j’en suis plus que satisfait, constamment en 4G les débits sont époustouflants et la réactivité de la navigation juste parfaite. Par contre pour l’ADSL si quelqu’un à une recommandation ou un retour d’expérience sur Bouygues ou Orange je suis preneur.

Voici l’histoire de Free Mobile racontée par vtrocme sur Boursorama.

Le meilleur VPN au monde

Il était une fois un opérateur sans réseau, free, mais avec une belle base dans l’internet fixe qui voulait se développer rapidement dans le mobile. Il avait un modèle de développement imparable. Casser les prix pour acquérir une base clientèle très importante, faire peu de marge sur chacun, mais se rattraper sur les volumes. Dénigrer les opérateurs en place en faisant croire que tous les clients étaient des pigeons et se présenter comme un sauveur pour gagner encore plus de client. Objectif: asphyxier les acteurs les plus faibles et potentiellement récupérer leur clientèle voire plus tard leur réseau à bas prix. Et cette tactique marcha parfaitement.
Restait la question du réseau. Pas de problème : il suffisait de nouer un accord d’itinérance avec le réseau le plus vaste, pour être sur de pouvoir véhiculer les transmission de tous ses abonnés.Et parallèlement, en utilisant ses revenus sur le fixe, développer tranquillement son réseau pour atteindre l’indépendance en 2016.Peut être accélérer si un concurrent cédait son réseau pour pas cher.
Coup de maitre!
Free a donc signé un accord d’itinérance avec Orange. Coup estimé de l’opération : 1milliard sur 6ans. Mais cet accord est basé sur un coup du data transmis par Orange. Et Horreur, avec l’explosion des usages vidéo, mms et autre, le traffic en itinérance est beaucoup plus important que prévu.
Résultat:le milliard est dépensé en 2 ans seulement. Et comme les data doublent tous les 18 mois, cela peut être désastreux pour Free.
Et comble de malchance, la rente sur le fixe est attaquée par BT pour contrer ce scénario.

Seule solution: brider le trafic data en itinérance. Comme cela les abonnés ont quand même leur transmissions voix, mais cela reste supportable pour Free.
Parallèlement, mobiliser tous les CM et organiser une campagne de dénigrement d’Orange, pour introduire le doute sur l’origine du bridage et conserver sa base de client gagnés sur les historiques le plus longtemps possible, le temps que le réseau propre Free soit prêt ou racheté à bas prix à un concurrent étranglé.

Laisser un commentaire