Je viens de commander mon nouvel ampli de Guitare : Un Orange Crush 20RT

Petit caprice de fin d’année, je viens de commander un nouvel ampli de guitare pour ma Fender Stratocaster Deluxe. Mon choix s’est porté sur un ampli Orange Crush 20RT que j’ai eu l’occasion de tester, et j’ai vraiment hâte de le recevoir !

Proposé en promotion à seulement 199 EUR chez Thomann cet amplificateur à transistors de 20 Watts répond à peu près à toutes mes attentes. A la fois léger, peu encombrant et pas trop puissant c’est un amplificateur hyper-polyvalent idéal pour jouer à la maison ou pour emmener en répétition. 

Présentation de l’ampli Orange

La caractéristique première des amplificateurs Orange c’est bien entendu la couleur … Orange. Pour ceux qui auraient un problème avec le Orange il faut savoir que Orange décline ses amplis dans une version noire mat très réussie. J’ai commandé le mien en Orange.

Je cherchais un amplificateur peu encombrant et facile à transporter, objectif atteint puisque ces dimensions sont de 37,5 cm x 32,5 cm x 19,7 cm
pour un poids de seulement 7,2 kg.

Derrière la grille en tissu se cache un haut parleur 8” Voice of the World alimenté par un préamplificateur à Transistors d’une puissance de 20 Watts.

Je me suis volontairement orienté vers un amplificateur à Transistors plutôt qu’un amplificateur à Lampes. D’une part parce qu’ils supportent mieux les pédales d’effets et d’autres part parce qu’ils sont hyper-robuste (car une lampe ça reste fragile !). Et puis je voulais un ampli opérationnel dès l’allumage ce qui est loin d’être le cas d’un ampli à lampes qui à besoin d’une bonne dizaine de minutes de chauffe pour sonner chaud et cruncher. Quand on est père ou mère de famille les minutes comptent ! Quand je me trouve quelques instants pour jouer de la guitare je veux que ça sonne immédiatement.

Vue de l’amplificateur Orange Crush 20RT

Le panneau de commande se situe sur la partie supérieure de l’ampli. Voyons cela en détail.

Cet ampli dispose de 2 canaux que l’on peut switcher avec le petit bouton prévu à cet effet ou via la pédale optionnelle :

  • Le canal Clean est assez bluffant avec un son à la fois rond et chaud. Si on pousse un peu le volume, il ne fait que 20 Watts mais il décoiffe, un léger grain s’installe à la manière d’un amplificateur à Lampes. J’ai testé cet ampli avec ma Stratocaster, alors nul doute que le grain soit plus prononcé avec une Telecaster ou une Les Paul.
  • Le canal Dirty m’a également laissé un bon souvenir notamment parce qu’il dispose d’un bouton de Gain en plus du bouton de volume ce qui est un vrai point fort dans un ampli aussi abordable. Ca offre en effet une parfaite maîtrise du niveau d’overdrive obtenu. Peu importe que vous soyez amateur de Blues, de Funk, de Pop Rock, de Rock ou de Métal et même de Heavy Metal, vous trouverez votre son sans difficultés. D’autant plus que ce petit Orange accepte très bien les pédales, j’ai pu pour ma part brancher dessus mon pédalier constitué d’une Dunlop Crybaby GCB95, d’une Ibanez Tube Screamer TS9 et d’une Boss DS-2 Distortion.

On notera également la présence :

  • D’un excellent égaliseur à trois bandes à partager entre les 2 canaux.
  • D’une Reverb embarquée.
  • D’un accordeur chromatique, pas indispensable mais après tout il est là alors autant s’en servir.
  • Une entrée auxiliaire pour y brancher son lecteur MP3 (ou autre source).
  • Une prise casque qui permet, en plus de pouvoir jouer sans déranger, de brancher l’ampli sur une source d’enregistrement et de disposer du son « Orange » grâce au système CabSim capable d’émuler la sonorité d’un 4*12 ! Sur le papier ça paraît bien, mais je n’ai pas essayé.

Vue de dessus, sobre et complet

A l’arrière on trouve l’entrée Channel pour brancher la pédale Orange FS1 optionnelle permettant de switcher entre le canal Clean et le canal Dirty. On trouve également la prise d’alimentation et le petit bouton d’alimentation. Certains ne trouvent pas pratique que celui ci soit à l’arrière, mais ce n’est pas vraiment un problème pour moi.

Zoom sur la plaque arrière

Démonstration

J’ai trouvé 2 vidéos sur le Net qui présentaient bien l’ampli. La première présente bien le produit avec une vue sur les boutons, la seconde est proposée par Dave Simpson. Ce n’est pas le champion du montage vidéo mais au moins vous aurez une vidéo brute et sans artifices de ce que permet de faire l’ampli dans le registre Rock.

Caractéristiques

    • Amplificateur à transistor
    • Puissance: 20 Watt
    • 1 haut-parleur 8″
    • 2 canaux: Clean et Dirty
    • Contrôle du gain pour chaque canal
    • EQ 3 bandes
    • Entrée auxiliaire mini-jack 3,5 mm
    • Réverbération numérique
    • Accordeur
    • Sortie casque avec simulation de baffle
    • Pédale footswitch Orange FS-1 non fournie, article disponible en option sous la référence: 170368)
    • Couleur: Orange

Conclusion

Le Orange Crush 20RT est un petit amplificateur de Guitare à Transistors de 20 Watts qui s’adresse à ceux qui cherchent un appareil polyvalent, qualitatif et facilement transportable pour jouer à la maison ou en répétition avec la garantie du son Orange, ce son typiquement British. Ce modèle de 20 Watts, issue de la Série Crush, fait peut de concessions, entre l’égaliseur 3 bandes, les 2 canaux, le réglage du Gain pour régler le niveau d’Overdrive, la Reverb numérique, l’entrée Auxiliaire pour le Smartphone, la sortie Casque / Ligne, la possibilité de commuter les canaux avec une pédale optionnelle à 29€. La seule fonctionnalité manquante que l’on trouve à partir du Orange Crush 35RT, le grand frère de 35 Watts, c’est la boucle d’effet. Le 35 Watts ne répondait plus à mon cahier des charges car il est plus lourd, plus encombrant et surtout bien moins adapté à un usage à domicile.

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à vous abonner et à partager mes articles.

Laisser un commentaire